Action animale

À propos

Action Animale a pour but de nourrir les chats errants, les hérissons et les oiseaux. Un chat errant qui mange ne chasse pas d’oiseaux et ainsi ne participe pas à la baisse de leur population, problème récurrent au niveau écologique de ces dernières décennies. Les bénévoles nourrissent aussi les oiseaux. Action Animale a pour projet de mener des campagnes de prévention et d’actions éducatives auprès de la population locale Action animale est équipée de matériel pour trapper les chats aux fins de stérilisation et traçage. Dans le cadre du suivi sanitaire des animaux Action Animale a mis en place des points de nourrissage et des abris temporaires.


    Les points de nourrissage ont plusieurs buts :
  • rassembler les félins pour le comptage et la surveillance sanitaire
  • pouvoir ainsi les trapper
  • avoir des chats en meilleure santé, éviter les maladies et leur propagation
  • éviter l’éventration des poubelles
pet-image

Ainsi avec ces actions l’association tente de contrôler la population féline et évite depuis 2 ans la prolifération dans 2 quartiers de la municipalité. Quelques stérilisations ont été faites mais sont insuffisantes.
Alors, depuis 2 ans aux fins de limiter la population, Action Animale trappe les chatons de mars à novembre aux fins d’adoption. Cela peut être fait grâce aux points de regroupement ci-dessus cités mais seulement dans 2 quartiers de la municipalité faute de moyens. Action Animale aussi recueilli des chats abandonnés, les a placés. L’association a aussi pu sociabiliser quelques chats errants sauvages en vue de leur adoption.
Il reste beaucoup de travail, dans certains quartiers la population féline est en train de s’étendre et leurs conditions de vie sont plus que précaires, ces chats sont dans un triste état. Il existe donc un risque sanitaire important.
Action Animale a besoin d’un lieu (avec si possible un coin bureau) pour garder des chats en quarantaine ou quelques jours après les stérilisations.
L’urbanisation de Saint Julien prend de l’ampleur, de ce fait des lieux qui existaient pour les chats n’existent plus et d’autres tendent à disparaître…
Il y a urgence a trouver des moyens d’intégrer ces chats dans le paysage urbain. D’autres lieux deviennent vétustes et ont besoin de mise aux normes.
Action Animale agit avec peu de moyen, quelques adhésions et quelques dons qui ne permettent nullement de parer aux réels besoins. Ainsi c’est avec leurs deniers personnels que quelques bénévoles sont actifs.
Selon quelques témoignages, depuis que nous avons organisé plusieurs points de nourrissage, des hérissons réapparaissent alors que dans certains quartiers ils avaient disparus.
Cela est bien sûr dû à la nourriture et eau de nos points, nous pouvons voir chats errants et hérissons mangeant ensemble et les oiseaux l’été, alors que les rivières sont presque à sec, s’abreuvent et se rafraîchissent dans les gamelles d’eau…
Dans le quartier du saint Georges jusqu’au lycée, les gardiens reconnaissent que les poubelles ne sont plus éparpillées à terre, ce qui évite mouches et rats. Les chats errants malgré le nourrissage continuent de chasser les rats et mulots et ce par jeux… C’est une utilité non négligeable sachant que les rats amènent des maladies par leurs crottes et leur urine.
Ainsi l’environnement dans lequel jouent les enfants dehors est plus sain.

N'achetez pas, adoptez!